[]

Amazon poursuivi en justice pour livraison gratuite des livres

, par Fanch

La filiale française d’Amazon a envoyé un étrange e-mail à ses clients, aux allures d’appel à pétition.

Signé par son directeur général, le message indique qu’Amazon.fr est poursuivi en justice par le Syndicat de la librairie française (SLF), « visant à nous faire renoncer à la gratuité des frais de port sur les livres », ce que pratique le site depuis longtemps.

Ce message n’a pas juste valeur d’information : les clients sont carrément invités à envoyer leur point de vue par mail à Amazon, ainsi qu’au SLF, s’ils tiennent à conserver la livraison gratuite.

Tout comme le site Alapage, Amazon.fr a en effet été assigné en justice par le SLF, qui affirme que la gratuité des frais de port sur les livres, sans montant minimum d’achat, est illégale.

Et ce, en vertu d’une loi de 1981, dites « loi Lang », portants sur le prix fixe du livre.

Selon le SLF, offrir les frais de livraison revient à faire de la vente « à prime », c’est-à-dire associer un bien, un produit ou un service gratuit, à un achat.

Le directeur général dit avoir reçu depuis hier des milliers de réponses de la part de ses clients.

Mais il affirme que l’e-mail envoyé au départ est déconnecté du procès contre le SLF, dont le verdict tombera pourtant...

Avant lui, Alapage a en effet perdu en première instance et en appel en mai dernier, et s’est pourvu depuis en cassation ; en attendant, la filiale de France Telecom offre toujours les frais de port des livres achetés sur son site.

Fanch