[]

Les revalorisations et nouvelles données pour l’année 2006

, par Fanch

 le revenu minimum d’insertion (RMI) va être revalorisé de 1,8% au 1er janvier, passant à 433,06 euros mensuels pour une personne seule sans enfant, contre 425,40 euros actuellement.

 les patients qui n’auront pas désigné de médecin traitant seront considérés comme "hors parcours de soins coordonnés" et leurs consultations ne seront remboursés qu’à 60% au lieu de 70%.

Toutefois, les assurés qui n’ont pas consulté de médecin depuis le début de l’année peuvent attendre leur prochaine consultation, même après le 1er janvier, pour le désigner sans être pénalisés.

 un ticket modérateur de 18 euros est institué sur les actes médicaux de plus de 91 euros.

 entrée en vigueur du nouvel indice de révision des loyers.

Désormais, celui-ci prend en compte le coût de la construction pour un cinquième seulement de son total.

 pas de hausse des tarifs au 1er janvier pour Gaz de France.

En revanche, les entreprises gazières qui n’ont pas été nationalisées en 1946, comme Gaz de Strasbourg ou Gaz de Bordeaux, ont demandé au gouvernement de pouvoir augmenter leurs prix pour stabiliser leur marge après la hausse des prix de l’énergie.

Les distributeurs attendent l’avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui sera transmis au ministère de l’Economie.

 mise en place de la déclaration de revenus pré-remplie pour tous les contribuables en 2006.

 création d’un bouclier fiscal qui plafonne les impôts (impôt sur le revenu, impôt de solidarité sur la fortune et impôts locaux) à 60% des revenus.

 les intérêts des plans d’épargne logement (PEL) de plus de douze ans seront imposables.

Fanch