[]

Loi DADVSI : des "amendements assassins"

, par Fanch

Une coordination de journalistes, photographes, réalisateurs et auteurs ont dénoncé lundi des "amendements assassins" au projet de loi sur les droits d’auteur, qui aboutiraient selon eux à remettre en cause les droits d’auteurs reconnus aux créateurs salariés.

Ces "créateurs salariés", réunis dans des "Assises de la création salariée", demandent aux parlementaires de rejeter quatre amendements au projet de loi, présentés selon eux "à l’initiative des éditeurs de presse".

Selon la coordination, ces amendements, "rédigés sans concertation aucune avec la profession et les représentants des auteurs", n’ont qu’un but : "permettre aux éditeurs d’exploiter gratuitement le travail des auteurs".

Enfin, la SCAM estime que "plusieurs amendements présentent d’énormes dangers pour l’avenir de la "diversité culturelle et la rémunération des ayants droit".

Au contraire, pour le Syndicat de la presse magazine et d’information (SPMI), c’est "à tort que certaines sociétés collectrices de droit multiplient les pétitions et caricaturent les propositions de la presse qu’elles présentent abusivement comme une remise en cause du droit d’auteur « à la française »".

Fanch